Fabricant professionnel pour casque et écouteur depuis 1997

+ 86-755-82957397 sales@yes-hope.com

Maison > Nouvelles > Informations internationales > Un Français de 72 ans traversa.....
Contactez-nous
Notre emplacement Add .: 3F., 1er Bât., Parc industriel de Wanxia, ​​Shajing, District de Bao'an, Shenzhen, Chine Informations de contact Email: sa...Contactez maintenant
Casque chaud

Nouvelles

Un Français de 72 ans traversant l'Atlantique par "seau à la dérive"

Jean-Jacques Sawan, un voyageur français âgé de 72 ans, a complété un défi unique le 27. Après 122 jours, il a traversé avec succès l’Atlantique dans un engin nautique. Casque sans fil fabricant Chine.




Selon l'Agence France-Presse, dans la soirée du 27 avril, Sawan a pris un "seau à la dérive" pendant plus de cent jours après le rafting sur la mer et a réussi à atteindre la mer des Caraïbes pour achever la traversée de l'Atlantique. Sawan a déclaré dans un courriel à l'AFP: "Après 122 jours et 9 heures, j'ai traversé le méridien des Caraïbes et réussi à traverser l'Atlantique." Entreprise de casque Bluetooth.




Sawan a quitté les îles Canaries en Espagne le 26 décembre 2018 et prévoyait traverser l'océan Atlantique. La cuve qu'il monte n'a pas de moteur et ne navigue pas, il suffit de compter sur les courants océaniques. Le «godet à dérive» de 3 m de long et de 2,1 m de diamètre est fabriqué en contreplaqué revêtu de résine et pèse 450 kg. La cabine intérieure de 6 m2 est équipée d'une cuisine, d'un lit, d'une table avec cartes de navigation et d'un équipement de navigation. Casque fabricant de centre d'appel.




Sawan avait précédemment déclaré que, tant qu'il entrerait dans les Caraïbes, son rêve de traverser l'Atlantique se réaliserait. Son "seau à dérive" actuel dérive vers la Floride, aux États-Unis, et il compte se rendre au port de la Martinique, dans la région française d'outre-mer, et trouver un cargo pour transporter son "seau à dérive" en France.

Selon le reportage, Sawan n’a pas l’intention de freiner le rythme du progrès personnel, il est prêt à traverser la Manche seul à l’avenir sans protection.